Avoir des enfants et galérer...

Publié le par Mam'en Vadrouille

... pour les faire garder.

Tu connais forcément ça, si tu as des enfants. L'angoisse de reprendre le travail et de confier tes têtes blondes à des personnes que tu ne connais pas. De partir bosser en te disant "et mince, j'ai oublié de dire que P'tit Bichon avait de la fièvre / n'aimait pas les carottes / commençait à mettre les doigts dans les prises" and co.

Depuis la naissance de Poupette, nous avons toujours eu la chance de trouver des nounous qui venaient chez nous (vachement confortable en terme d'organisation, impossible d'oublier le doudou ou les couches!) et qui étaient top. 2 nounous pour tout dire, d'origine et de profils différents. L'une, Ivoirienne et mère de 2 enfants (et qui nous a pondu un congé mat pendant son contrat... Galère!) et la seconde depuis notre passage de périph', Mauricienne et grand mère. Nous fonctionnons selon le système de garde partagée : une autre famille confie ses enfants également à notre nounou, nous sommes donc co employeur, et nous alternons pour le lieu de la garde. D'une façon générale, nous avons toujours fait en sorte que la garde soit chez nous, puisque nous avions la chance, que ce soit à Paris ou de l'autre côté du périph, de pouvoir accueillir les enfants. Globalement, nous avons toujours eu la chance de tomber sur des familles avec lesquelles ça se passait bien. Sauf une. La cata de chez cata : mauvais esprit, conception de l'éduction très libérale, aucun partage des frais communs, irrespect vis à vis de notre nounou... Bref des connards pure souche! On a galéré pour arrêter la garde avec eux, mais finalement, tout s'est (à peu près) bien fini. Pas facile de casser un statut de garde partagée!

Quand nous avons quitté Paris, nous avons licencié, après 2,5 ans de très bons moments passés ensemble notre nounou. Elle souhaitait ne pas avoir trop de transports pour pouvoir profiter de ses enfants, ce que je comprends totalement. J'imagine que ça a du être frustrant à maintes reprises pour elle de s'occuper d'enfants qui n'étaient pas les siens...

En arrivant de l'autre côté du périph en octobre, nous avons donc recruté notre nounou actuelle, avec qui tout se passe bien. Sauf que. Poupette est à l'école toute la journée. Et que Numéro 3 va pointer son nez d'ici quelques semaines. Pas possible pour la nounou de garder 3 enfants (les 2 notres + la petite fille avec qui les enfants sont gardés) + s'occuper de Poupette après l'école. Pas possible pour nous de gérer seuls un salaire de nounou. Donc autre solution à trouver. Et nouvelle galère tirage de cheveux en perspective.

Quelle nounou acceptera de garder nos 2 bébés + une enfant en garde périscolaire + un autre enfant? Quelle famille aura envie de faire une garde partagée avec une famille qui prolifère plus vite que des souris?

Bref, on a fait nos calculs, pesé le pour et le contre, analysé les différentes possibilités et avons décidé que P'tit Bouchon et Numéro 3 iraient en crèche. Finis, les retards acceptables du soir liés au transport qu'on compensait par une arrivée de notre nounou + tardive un matin. Fini le confort d'avoir quelqu'un chez soi qui s'occupait des enfants qu'ils soient malades ou non. Bonjour les allers retours en poussette double, le contre la montre matinal, à jongler entre habillage des enfants, dépôt à l'école, puis à la crèche puis à la gare puis au boulot puis le retour dans le même ordre. Bonjour les galères pour les enfants malades. Bonjour la radiation de la crèche après 3 retards. Bonjour bonjour bonjour! Et bonjour la baby sitter qu'il va falloir trouver pour gérer Poupette à sa sortie d'école, bonjour la séparation de la fratrie. Bref, bonjour les emmerdes.

Et là, je rentre de la mairie où j'ai procédé aux pré inscriptions en crèche. 10 demandes pour 1 place accordée. 15 papiers checkés et photocopiés avec attention avant de m'y rendre (nos impôts locaux ne permettent apparemment pas aux directions de la petite enfance de pourvoir aux copies) pour m'entendre dire que ma déclaration de revenus n'était pas la bonne. Des commissions en mai pour des réponses fin juin pour les rentrées de septembre, pile au moment de l'arrivée de Numéro 3.Une mairie  socialiste qui soi disant mène une politique familiale intéressante. Ben voyons : pas de nouvelle crèche depuis 2007. Ca fait par lourd l'extension du nombre de berceaux!

Finalement, les galères ne sont peut être pas finies. Qui sait, peut être qu'on va finir par confier les enfants à des assistantes maternelles dont on ne connaitra rien, notamment l'entourage proche? Peut être que ne trouvant pas de solution, je devrai arrêter de bosser pour devenir mère au foyer à temps plein? J'en frétille d'avance...

Enfin, il parait qu'avec de la patience, on arrive à tout. Wait and see!

 

Si toi aussi tu as besoin de t'y retrouver concernant les modes de garde, tu peux aller voir les sites suivants:

- Mon-Enfant (site de la CAF dédié à la garde et aux aides qui te permet de faire des simulations de coût)

FEPEM (Fédération du Particulier Employeur)

- Bébé Nounou (pour trouver la perle rare du côté de chez toi)

sans oublier d'aller voir sur les forums, avec ce que ça implique d'inexactitudes et d'informations erronnées :-).

 

Allez, sur ce, je te laisse. Il faut quand même que je remette la main sur cette foutue déclaration de revenus. Il en va de ma future santé mentale...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans En famille

Commenter cet article

Virginie 23/12/2015 11:48

Bonjour,
J'avoue que ton article en vaut la peine d’être lu. En toute franchisse, je n'ai pas l'esprit tranquille quand je confie mes enfants à des nounous. C'est pour ça que j'ai décider de travailler à domicile. Pour cela, je me suis fait conseiller par Henriette≈ Gagner-argent.org. Et maintenant, je ne perds plus mes enfants de vue.