Aujourd'hui, c'est brunch!

Publié le par Mam'en Vadrouille

Depuis que nous avons quitté la capitale pour nous expatrier de l'autre côté du périphérique, nous avons changé de vis sociale. Avant, c'était resto ou diner avec les copains. Maintenant, c'est brunch dominical.

Ca me rappelle mes années fac, quand nous étions toute une bande à ne pas faire nos études dans la même ville que nos parents. Nous avions mis en place le déjeuner des familles le dimanche. C'était l'occas de refaire le monde, de picoler et de bouffer autre chose que pizza et pâtes. Chacun amenait quelque chose, faisait un effort gastronomique (genre gâteau au yaourt, le must!) et ça durait des heures. Parfois, on sortait, en forêt, au musée, au parc. On jouait aux adulescents, histoire de décompresser, on partait dans des fous rires débiles mais dont on se souvient encore 10 ans après. Ca a créé des liens vrais et forts : nous sommes tous éparpillés à droite et à gauche avec des vies très différentes. mais quand on se retrouve (trop rarement à mon goût), nous redevenons ces grands gosses qui essayaient de ne pas trop se prendre au sérieux. Pour la petite histoire, nous étions tous en fac de droit, destinés à embrasser des carrières plus ou moins soporifiques. Et bien je peux confirmer que le droit mène à tout : aucun d'entre nous n'est avocat, magistrat ou conseiller juridique. Comme quoi!

Bref, ces déjeuners des familles ont constitué les prémices de ces brunchs : depuis 6 mois, les copains débarquent, avec ou sans enfant. Quand il fait beau, on sort la table dans le jardin et chacun y dépose ce qu'il a amené. On a dépassé l'époque des gateaux au yaourt et salades de pâtes pour passer aux oeufs brouillés, saumon, tarte provençale et autres entremets sucrés. Mais l'esprit reste le même : tu sais quand les gens arrivent, mais tu ne sais pas quand ils partent. Serons nous 6, 8 ou15? Peu importe, c'est à la bonne franquette. L'occasion de se vider la tête avant de reprendre le boulot le lundi, de se poser et de respirer en toute simplicité et en partageant un bon saucisson et une bonne bouteille de vin.

J'aime ces moments où le temps semble arrêté, où on quitte le speed du quotidien pour s'ouvrir à l'autre, en toute confiance. Les vrais amis sont trop rares pour ne pas être chouchoutés et appréciés à leur juste valeur. Le Mari et moi ne sommes pas compliqués, nous nous satisfaisons des plaisirs simples de la vie. Nos amis font partiede ces plaisirs. Au delà de leur présence, de leur écoute et de leur ouverture, ils ne se formalisent pas de voir les jouets des enfants trainés, Poupette avec les joues coloriées (c'est parce qu'elle s'est maquillée, m'a-t-elle expliqué. Ca commence!) ou P'tit Bouchon barbouillé de purée de carottes. C'est notre vie de famille, et nous la partageons bien volontier avec eux, qu'ils aient ou non des enfants. Ce sont d'ailleurs dans la majorité nos amis sans enfant qui demandent à venir partager ces moments avec nous. Comme quoi, notre vie doit leur sembler bien extraordinaire, pour demander à changer des couches ou à donner des petits pots! Et eux profitent de ces moments de détente pour nous raconter leur dernière croisière entre célibataire en Croatie ou l'expo tendance à voir absolument. Nous avons chacun nos vies, à la fois si proches et si différentes. Mais nous nous rejoindrons toujours en les partageant et en profitant de ces brunchs pour debriefer et prendre le temps pour l'autre.

 

Aujourd'hui, c'est brunch dominical à la maison, arrivez vite les amis, on vous attend!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Avec les copains

Commenter cet article