Preuve irréfutable qu'on ne peut pas être à la fois manuelle et intellectuelle

Publié le par Mam'en Vadrouille

Bonjour bonjour

 

Tu te demandes sûrement ce que veut bien pouvoir dire ce titre si accrocheur. Attends, tu vas voir, c'est du lourd.

On peut dire que je suis une intellectuelle : depuis toute petite, j'aime lire, discuter, échanger, comprendre, argumenter, visiter, découvrir... L'exemple le + probant, pour que tu comprennes bien : quand j'ai eu 7 ans, ma moman m'a organisé un anniversaire pour fêter mon entrée en âge de raison et a invité des copines de classe (à ma génération, on ne se mélangeait pas très tôt...). Elle avait prévu des activités type pêche à la ligne, atelier déguisement ou chasse au trésor, je ne me souviens plus vraiment. Des trucs sympas, quoi. Mais comme j'étais associable et que je trouvais ça nul, j'ai refourgué à chaque copine un bouquin. Sans leur demander leur avis (j'ai du faire dictatrice dans une autre vie). Et on s'est toutes retrouvées à lire au pied de mon lit. Je pense qu'elles s'en souviennent, va savoir pourquoi, tiens! Je devais vraiment pas être drôle, je me vois très bien en poseuse et donneuse de leçon. En même temps, c'est pas le sujet.

Ca te donne donc une idée assez précise de mon niveau d'intellectualité (j'invente des mots, il va falloir t'y faire).

Maintenant, j'ai la trentaine un peu dépassé,  et moins le temps pour être plongée dans un bouquin pendant des heures. Je te rassure, j'ai évolué, j'ai fait des conneries comme tout le monde, je ne cherche plus depuis longtemps à être la 1ère de classe ou à avoir raison et à tout connaitre sur tout. Mais je reste béate devant une réflexion bien trouvée, un bon mot ou un sens de la répartie aigu.

J'ai aussi découvert une facette inexplorée jusqu'à peu : je suis coquette. J'aime les bijoux, le shopping  et je voue un culte aux chaussures. Au grand dam du Mari, qui se suffit d'une unique paire de chaussures d'hiver, d'espadrilles en été et d'une paire un peu smart pour les grandes occasions. Je bave devant le dressing de mes potes célibataires (le Mari a quand même des fringues qui prennent de la place...) et j'atteins le nirvana quand par hasard j'ai réussi à économiser un peu pour un massage chez Nuxe. Que du classique de meuf, finalement.

Depuis peu, j'ai décidé de me peindre les doigts. De me les vernir, quoi. J'ai commencé par les doigts de pied qui permettent selon moi des couleurs + sympas et où on peut dépasser. Parce que mon problème est là : je n'ai jamais réussi à bien colorier dans les traits. Et ben ça continue! Quand j'ai réussi à dépasser le stade du gribouillage sur les doigts de pied pour faire un truc à peu près potable, j'ai décidé de me mettre aux mains. Sauf que... je suis nulle. Mais mauvaise, vraiment. Je suis gauchère, je m'en sors à peu près quand il s'agit de la main droite. En y allant doucement, en m'appliquant, en tirant la langue et en coupant mon portable ça passe. Mais quand il faut passer à la main gauche et tenir le pinceau de la main droite, je perds mes moyens. Y a rien à faire, ça déborde de partout : devant, sur le côté, sur les cuticules. Et je me retrouve avec le contour du doigt de la même couleur que l'ongle. Classe. Et comme j'ai des mains qui ressemblent à des petites saucisses, autant te dire qu'on ne voit que ça.

Alors j'essaie le dissolvant. Mais c'est encore pire puisque je déborde sur l'ongle! De là, j'ai 2 solutions qui s'ouvrent à moi : soit je gratte le contour de chaque ongle, mais ça fait un mal de chien et il faut avoir le temps. Soit j'enlève tout en me disant que demain j'y arriverai mieux. Et bien dans 90% des cas, ça se finit comme ça : je passe 30 min à essayer de faire un truc correct (sans trop y croire) et en 2 minutes, j'efface ce que je viens de faire.

Sache que je t'envie, toi, la minette qui as toujours les ongles impeccablement faits. Quel est ton secret? Tu sous traites? Mais ça doit te coûter un bras, la manucure, alors? Parce que quand par hasard, je décide de garder mon vernis, ben au bout de 2 jours, ça s'écaille, malgré tous les produits miracles qu'on a essayé (et réussi...) à de me vendre. Alors, la manucure 2 fois par semaine, c'est juste pas envisageable en terme de budget! C'est décidé, la prochaine que je vois avec les ongles rouges nickels, je la torture jusqu'à ce qu'elle accepte de m'entrainer au maniement du pinceau!

Où comment prouver par A + B qu'on ne peut pas être manuel et intellectuel :-)

 

Sur ce, je te souhaite une bonne journée, je retourne à mes coloriages.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Dans la salle de bains

Commenter cet article

Celui qui écrit un commentaire 05/12/2016 12:16

Je ne suis pas d'accord parce-que je cumule les 2, bien que j'avoue ne jamais avoir eu le niveaux "d'intellectualité"(oui je vole les mots qui me plaisent) que tu avais étant petite.
Depuis mon plus jeune age, j'ai toujours aimé étudier. j'avait le niveaux terminal dans les matière scientifique alors que j'avais 8 ans(parce que mon passe temps préférer, c'est faire les devoir de mes aîné), mais ça ne ma pas empêché de crée tout sorte de jouet avec tous ce qui me passait sous la main.
Mon intellect me servais à penser au mécanisme de ma prochaine invention(comme un automobile à hélice fait avec un bâton de glace, des bouchons de bouteilles, un cure-dent, une dynamo, et une pile)
et ma manualité(parce-que je ne connais pas l'équivalent d'intellect) me servais à tester ce que j'avais imaginé.
pour aller dans ton sens je dirais que quelqu'un qui est intellectuel et manuel le sera moins que quelqu'un qui est 100% manuel ou intellectuel.(mais ce ne sont que des spéculation)

la maman de Louise 19/05/2012 23:10

Moi je me dis tout les jours en ce moment que je vais me vernir les ongles des mains avec mon vernis rouge... puis au moment de le faire je me dis aussi que je dois laver ma salle de bain ou
récurer le plan à gratin... que finalement dès demain ça sera moche, et surtout que j'ai encore oublié d'acheter du dissolvant, et que je ne peux pas avoir des ongles râtés devant mes patientes qui
me scrutent de la tête aux pieds! Donc je ne me fais jamais les ongles... mais j'y pense tous les jours! Mais je pense aussi que tu peux être manuelle et intellectuelle... si je t'assure!

Mam'en Vadrouille 20/05/2012 09:20


Bonjour la maman de Louise, merci pour ton message. Je ne suis pas sure qu:on puisse être autant manuel qu'intellectuelle, ça va avec les accidents de voiture, les chutes de vélos, les gâteaux
oubliés dans le four, les couches mises à l'envers... Mais c'est gentil d'essayer de me rassurer :-)


Le Chevalier Dauphinois 12/05/2012 08:53

Il faudrait définir ce que signifie le mot : "intellectuel".
--> Manuel et intellectuel ne sont pas opposés à condition de ne pas se poser la question sur :
* Qu'est ce qu'un marteau face à la puissance divine de Thor et de la force des éléments planétaires ?
* Pourquoi le couteau sans dent est il aussi efficace que celui avec dent avec que ma grand-mère sans ses dent ne l'est plus pour mordre la vie ?
.
Holalala, j'ai mal à la tête maintenant :P

Mam'en Vadrouille 12/05/2012 09:17



Bienvenue, Chevalier Dauphinois, en mon humble demeure . Je te sens très en forme dès le matin, qui plus est un samedi
matin, félicitations! Bon, je n'ai pas bien compris ton allusion à ta grand mère, mais tu la salueras de ma part. Bonne journée!



la petite souris des économies 11/05/2012 15:54

Oui voilà, c'est un peu la même chose :)

la petite souris des économies 11/05/2012 14:36

Non, ca aurait été un peu trop compliqué! J'avais eu dans un kit manucure, des contours spécial qui font le tour de l'ongle, pour ne pas dépasser. Mais je déconseille! Dès que l'on décolle
l'autocollant, le vernis s'écaille avec...

Mam'en Vadrouille 11/05/2012 15:40



Comme le coup du scotch quand on peint une pièce, finalement : j'ai systématiquement écaillé la peinture en retirant le scotch. Le truc soi disant imparable et inratable...